Hydratation tortue pluis
Hydratation des tortues pendant les pluies d'automne
Hibernation tortue
Hibernation tortue préparation de l'abitacle
Hibernation tortue
Hibernation tortue préparation de l'abitacle
Hibernation tortue
Hibernation tortue préparation de l'abitacle

Hibernation de la tortue, Avez-vous le mode d'emploi?

 
 
Dr Nicolas MARTINEZ Vétérinaire
Clinique Vétérinaire Lingostière à Nice
www.cliniquelingostiere.com
 
 
 
L’hibernation,  bizarrement, est  une source de stress importante  et de questions  pour  un  propriétaire de tortues. La preuve en est, je ne  compte pas le nombre de mails et de coups de téléphone reçus  à ce sujet... Après avoir parcouru les sites internet, il n’est effectivement pas facile de s'y  retrouver et pourtant c’est si simple...«Simple»? Oui, le mot est choisi volontairement, car la tortue possède son  propre "mode d'emploi" depuis des millénaires  et elle sait hiberner...  

 

Je vous avais expliqué,auparavant, le fonctionnement d’une tortue: «La tortue est réputée comme «animal à sang froid», ce qui est complètement faux... Il faudrait dire «animal à température ambiante». Son sang est à la température de l’environnement. Son optimum de température est 28°C à 30 °C.  À 30 °C, la tortue grandit  vite consomme beaucoup... Si la température chute entre 10 et 15 °C, la tortue va vivre au ralenti… Et si la température passe en dessous de 10 °C elle va hiberner.»  

  

Vous avez remarqué  que les  changements de saisons ne se font pas  brutalement.  La température extérieure diminue progressivement,  ce qui entraîne un ralentissement progressif du métabolisme de nos tortues. Il est donc normal d’avoir des tortues qui mangent moins en septembre qu’au mois de juillet, qui se déplacent moins et sont moins vives.  

Quant une tortue hiberne,  tout son organisme est complètement au repos (diminution de la circulation sanguine,arrêt de la digestion,  ralentissement des fréquences cardiaques et respiratoires).C’est un processus naturel de protection aux températures extrêmes et à la diminution de l'intensité des  rayons du soleil  qui sont  pourtant si utiles pour sa carapace et ses os. Cette période est également difficile pour la nature avec la  disparition de toutes  les «mauvaises herbes» si nutritives pour notre tortue.  

Pour se préparer à cette période, l’organisme de votre tortue doit être indemne de maladie et son tube digestif doit être complètement vide.    

Reprenons:  comme la température va diminuer progressivement, votre tortue va de moins en moins manger, elle va donc vider progressivement son tube digestif: la nature est bien faite!  Mais attention, le transit d’une tortue est lent, il est donc dangereux en cas de jours d’éclaircie de lui donner des fruits même si elle les  réclame... Ces  fruits  mettront  trop de temps à être digérés et votre tortue court un gros risque.  

 
  

La température idéale d’hibernation  se situe  entre 5 °C et 10 °C, et  en dessous de 5 °C, elle hibernera bien également, pas de panique... Par contre en dessous de 0 °C  il fait trop froid pour votre tortue: il faut donc bien préparer son lieu d'hibernation!  

Attention, entre 12 et 20°C, une tortue n'hiberne pas mais n'est pas non plus à une température optimale. Elle va «  griller »ses réserves et cela peut lui être fatal.    



Préparer le lieu d’hibernation  

Dans le milieu extérieur, vos tortues ont généralement un abri, une zone de repos, une cabane. Il est idéalement bon de les laisser hiberner dans cette zone.    

Le lieu d’hibernation doit être abrité: un toit en taule, une planche lasurée  peuvent être utilisés simplement pour recouvrir leur abri  et les protéger. La terre doit être meuble  (terreau conseillé), afin de permettre à la tortue de s’enfouir progressivement et éviter de geler si la température passe en dessous de 0 °C (il ne gèle pas sous terre à quelques centimètres). Cette terre doit être recouverte de foin sec ou de feuilles séchées ramassées à l’automne.  

  

Le saviez-vous?    

« En France, la température moyenne au niveau du sol tout au long de l’année est de 10 à 14 °C puis au-delà de plusieurs  dizaines de centimètres, au fur et à mesure que l’on s’enfonce, elle augmente en moyenne de 3,3 °C tous les 100 mètres (c’est ce que l’on appelle le gradient géothermal). Les roches peuvent ainsi atteindre 140 °C à 4 000 mètres de profondeur !   source  www.mtaterre.fr   les bonnes infos sur la planète).  



Les ennemis du lieu d’hibernation ne sont donc pas la température... Mais les prédateurs!  En effet, nos tortues hibernent, donc ne  peuvent plus se  défendre:  la moindre infection, la moindre blessure sera fatale, car le système immunitaire est lui aussi au repos. En revanche,  les rats de nos jardins n'hibernent pas.Eux sont des mammifères, leur  température  corporelle  est  donc constante  et le besoin de manger est important l’hiver pour conserver cette température.  Les rats ont l’habitude l’été de venir la nuit dans votre enclos, ils ramassent  les restes des fruits laissés par les tortues; mais l’hiver, ils constituent donc un grand danger. Il est impératif que votre lieu d’hibernation soit protégé. Idéalement, il faut creuser en sous-sol pour incorporer du «grillage à poules» et fermer le lieu d’hibernation avec ce même grillage l’hiver...  

Et là vos tortues sont protégées!  

 
  

Préparer la tortue  

Une tortue adulte de nos régions vivant en milieu extérieur se prépare seule pour hiberner.Il faut juste impérativement qu’elle soit en bonne santé.  

Je conseille  de vermifuger vos tortues en plein été:  le mois de juillet est parfait. Il est aussi important  de peser votre tortue tout au long de l’année. Vous observerez ainsi la prise constante de poids. Si votre tortue perd du poids sur plusieurs pesées consécutives, il faut impérativement consulter un  vétérinaire.  

Pendant son hibernation, votre tortue va perdre également du poids à cause notamment de la  déshydratation. Pas de panique: une  perte jusqu’à 10 % de son poids est acceptée.  Au-delà, il va falloir également consulter votre vétérinaire.  

Vous n’avez pas l’habitude des tortues?  Ne vous inquiétez pas,  une consultation pré hibernation est possible, afin de faire le point.  

Si votre tortue a été malade ou sort juste d’un traumatisme ou d’une maladie, l’hibernation est alors déconseillée. Prenez conseil auprès de votre vétérinaire.  

 
  

Qu’en est-il des petites tortues? Des juvéniles?  

La nature a prévu qu’elles hibernent... Alors  cassons une idée reçue, OUI LES TORTUES BEBES HIBERNENT...Vous avez remarqué, l’appétit est faible chez les juvéniles.Ne vous inquiétez pas:elles naissent quasiment prêtes à hiberner, leurs réserves leur permettront de passer le premier hiver sans problème.  

Maintenant, vous trouverez tout et son contraire sur internet... Tout le monde a raison et tort. Il n’y a pas de consensus scientifique sur le sujet, à vous de vous situer.  

Certains proposent  :  «une tortue de moins d’un an  doit hiberner un mois, 2 ans doit  hiberner 2 mois, etc...» Cette méthode est à mon sens à déconseiller sur nos petites tortues vivant dans nos jardins: mettre une tortue en hibernation et la sortir d’hibernation avant la période naturelle  n’est pas toujours évident. Ce conseil est par contre bien adapté aux tortues de terrarium pour essayer de reproduire un cycle le plus proche du naturel.  

D’autres déconseillent formellement l’hibernation pour augmenter leurs  chances  de survie.  A cela, je dis  oui mais... Dans d’excellentes conditions (température,  UVB, ventilation,  hygrométrie, alimentation),  vos tortues juvéniles vont passer un excellent hiver et surtout vous allez en profiter.Mais personnellement je suis contreavoir un reptile en captivité, c’est s’adapter à son mode de fonctionnement et pas l’inverse.Les tortues  avec un mode de vie  se rapprochant le plus de leur vie naturelle ont une plus belle croissance, une plus grande longévité et surtout  sont  plus jolies à l’âge adulte! Selon Lionel  Schilliger  (Les tortues de jardin  ed  Animalia  Editions page 45 ), « il a été montré que le taux de mortalité des tortues méditerranéennes nouveau-nées et juvéniles âgées de 1 à 6 ans est plus élevé lorsqu’elles n’hibernent pas que lorsqu’elles hibernent  au cours de leur premier hiver;  et  ce taux de mortalité décroît à mesure que la durée d’hibernation s’allonge: mortalité 3 à 5 % pour une hibernation de 3 mois et plus, 7 à 9 % pour une hibernation de 1 à 2 mois et 23 à 30 % si elles n’hibernent pas du tout» !!!  

Il ne faut pas  oublier également  que l’hibernation permet aussi une certaine sélection naturelle:  les tortues « bien formées » vont survivre.    

Doit-on faire plus attention alors aux tortues juvéniles dans leur enclos l’hiver? Non, comme les adultes, elles vont aller se placer dans l’abri, à vous de vérifier qu’elles se sont bien enterrées et que le foin les recouvre  bien.  

 
  

J’habite dans une région ou un village où la température est très froide l’hiver… Que faire?  

La première question à se poser est la suivante: est-il concevable que ma tortue vive à l’extérieur dans ma région ou village? Mon climat l’été est-il compatible avec les besoins optimums de ma tortue? Et surtout, combien de mois optimums je peux apporter à ma tortue. Il est évident qu’il faut toujours s’adapter aux besoins de notre reptile et pas l’inverse.  

Sur la Côte d’Azur , il y a de magnifiques villages d’arrière  pays (altitude supérieure à 700 m) où les tortues ont été importées. Les naissances sont plus rares.  Dans ces villages, l’hiver arrive plus tôt, dure plus longtemps, et il y fait froid.  Alors que faire? Dans ce cas, il est peut  être préférable de laisser votre tortue amorcer  seule l’hibernation,  et quand la température extérieure arrive à 10 °C, la placer dans une petite caisse en bois avec du foin sec par dessus.  Il faut fermer la boîte en laissant des trous de ventilation. Idéalement  il faut  placer à l’intérieur un thermomètre type station météo pour surveiller la température et  mettre  votre boîte dans une cave ou dans un garage (cf.  paragraphe suivant).  

 
  

Je possède une tortue en terrarium , je voudrais la faire hiberner dans ma cave, quelle est la marche à suivre?  

La première question est de savoir si vous possédez un endroit où la température est quasi identique tout l’hiver entre 5 et 10 °C.  

Il faut trouver la boîte pour l’hibernation:  une  boîte en bois avec des aérations dans le couvercle est suffisante. Le substrat  est encore une source de divergence de points de vue:  certains le font avec de la terre et du foin, d’autres le déconseillent pour des raisons hygiéniques. Je pense que mettre uniquement du foin  est largement suffisant et sans risque.  

Il faut imiter la baisse de température du milieu extérieur en plus accéléré bien évidemment.  

Là encore les avis divergent.  On peut suivre le schéma suivant:  

On diminue la température de votre terrarium de 3 °C tous les 2 jours et chaque jour on lui fait prendre un bain de 15 minutes dans la journée (pas le soir) à la température du point chaud.  

Si la température de départ est  de  28 °C, au bout de 13 jours il fera 10 °C, votre tortue  sera  donc prête à hiberner. Il faut impérativement arrêter de la nourrir 10 jours avant la mise en  place de l'hibernation.  

 
  

Et la sortie d’hibernation?  

Là encore les versions sont différentes en fonction du mode d’hibernation choisi.  

Pour les tortues qui hibernent seules en extérieur, vous avez déjà compris, tout se fait effectivement tout seul.  Les beaux jours arrivant petit  à petit, la température va augmenter progressivement et le métabolisme de vos tortues va s’activer!Vous pouvez par contre leur apporter un bon bain d’eau tiède de 20 minutes pour les réhydrater  en sortie d'hibernation.  

Pour les tortues dans des  hibernaculum  artificiels (boîte dans une cave, etc…), il va encore falloir se calquer sur le milieu naturel.  Dès les premiers beaux jours,  en avril généralement, il faut commencer par ouvrir la boîte, la placer à intérieur de la maison et commencer à la réchauffer très progressivement. Votre tortue va ainsi se « réveiller » en quelques jours et il faudra lui faire également des bains à température du point chaud quotidiens  de 20 minutes pour la réhydrater.  

Une pesée en sortie d’hibernation est indispensable;  en cas de perte de poids supérieure à 10 % il faudra bien évidemment venir en consultation.  

Pour les non  initiés  aux tortues, une visite post hibernation peut aussi être envisagée  chez votre vétérinaire  pour vérifier l’état général.  

Il est également impératif de surveiller la reprise de l’alimentation:  l’anorexie post hibernation est un motif de consultation vétérinaire fréquent, réversible si prise  à temps.  

 
  

Toutes les tortues hibernent?  

Non, uniquement les espèces de tortues des climats tempérés ou subtropicaux vont hiberner. Les tortues dites « tropicales » ne vont pas hiberner car il n’y a pas de saison  froide. On peut cependant reconnaître une baisse d’activité se calquant  sur  la saison des pluies. Les tortues désertiques comme la  Sulcata  vont quant à elles estiver dans leur milieu d’origine quand la température extérieure est trop importante,  mais  pas chez nous!  

 
  

Ma tortue est sortie trop tôt d’hibernation?  

Si une tortue sort de son abri,  il faut la remettre immédiatement  dedans,  et en général elle retourne toute seule en hibernation. Il ne faut en aucun cas la nourrir !  En cas de procédure d’urgence, si par exemple l’abri a été détruit, vous avez alors 2 solutions: mettre la tortue dans une cave à vin (peut être l’occasion de faire de la place et de vider quelques vieilles bonnes bouteilles) ou alors la sortir d’hibernation.  Dans ce cas il faudra alors rentrer la tortue et la réchauffer progressivement. Il est ainsi préférable d’avoir une lampe type « lampe à vapeur de mercure ou lampe à halogénures métalliques » de secours déjà prête afin d’apporter UVB et chaleur si nécessaire.  


Dr Nicolas MARTINEZ  

Vétérinaire à Nice  

 
 
En savoir plus sur les maladies des reptiles ? Consultez en plus notre site ReptiVet.com! 
 
 
 
 
 
 
Clinique Vétérinaire Lingostière à Nice 590 boulevard du Mercantour (ancienne Route de Grenoble) 06200 NICE
Parkings de "Carrefour Lingostière" et "Lingostière Avenue (Forum Lingostière)" GRATUITS
Notre infrastructure permet d'accueillir les personnes à mobilité réduite.
 La Clinique Vétérinaire Lingostière est ouverte sur RDV du lundi au vendredi de 09h à 19h NON STOP et le samedi de 09h à 18h NON STOP 
04.93.29.84.11 
Les vétérinaires Nice Lingostière:
Nicolas MARTINEZ - Caroline POITRENAUD - Joëlle ROBYNS - Yves RAIGE-VERGER -  Lidia De BERNARDI - Paul GHISLAIN
Médecine vétérinaire et chirurgie vétérinaire des chiens, chats, NAC, Reptiles (tortues, lézards, serpents).
 
 
Site entièrement rédigé par notre équipe destiné aux propriétaires passionnés par la santé animale
 Clinique Vétérinaire Lingostière à Nice
Médecine et Chirurgie des Chiens Chats NAC Reptiles (tortues, lézards serpents)  
 
 
Copyright 2015 Vetoonline