REPRODUCTION ET ACCOUPLEMENT DU FURET

 
© Dr Nicolas MARTINEZ Vétérinaire
Lingostière  Clinique Vétérinaire à Nice
www.cliniquelingostiere.com 
 

 
Chez le furet, la reproduction et l’accouplement présentent des particularités qu’il faut connaître. En effet, des pathologies parfois graves peuvent être liées à une mauvaise gestion de ces périodes.
Mais pas de panique : voici quelques explications afin de mieux comprendre comment votre furet « fonctionne ».
Votre furet devient pubère entre 6 et 12 mois (souvent au printemps suivant sa naissance). Comment le sait-on ? c’est très simple : il commence à sentir très fort ! En effet, la puberté s’accompagne de la croissance des glandes sébacées qui sécrètent une substance très odorante sur tout le corps de l’animal. Il ne faut pas croire que ce sont les glandes anales qui entraînent cette odeur : elles ne se vident qu’en cas de peur, de stress ou de conflit ! 
 

Période de reproduction chez le furet 

La période de reproduction dépend de la photopériode (lorsque la durée du jour s’allonge et est supérieure à 12-14h) : c’est-à-dire de décembre à août dans l’hémisphère Nord et d’août à janvier dans l’hémisphère Sud.

Les testicules des furets mâles augmentent de volume et descendent dans les bourses à partir de novembre et seront pleinement fonctionnels en février (hémisphère nord). Lorsque le mâle est en rut, il va sentir très fort, marquer le territoire avec ses urines, s’agiter, montrer de la nervosité, explorer partout…et parfois même devenir agressif surtout envers les messieurs ! Dès qu’il voit une femelle, il lui mord le cou et tente l’accouplement (impossible si madame n’est pas prête : vous entendrez mordre et crier !). 

La femelle en oestrus également sent très fort. Un comportement de léchage et de toilettage affectifs peut se mettre en place avec une coloration jaune du poil blanc. L’oestrus de la femelle débute en mars et se termine en août. On le voit à une vulve qui devient grosse et protubérante, des écoulements, parfois des pertes de poils sur le dos, le cou et/ou les flancs. Son comportement peut également se modifier : irritabilité, baisse d’appétit, excitation. 


Que se passe-t-il en cas d'accouplement ou non, pour la Furette

L’oestrus ne s’arrête que lorsqu’il y a accouplement qui va déclencher l’ovulation.
Et c’est là qu’il peut y avoir de gros soucis : sans accouplement, la femelle reste en oestrus. Celui-ci peut s’arrêter tout seul si la photopériode diminue (à l’automne). Mais la femelle se fatigue énormément avec un risque d’hyperoestrogénisme et d’aplasie médullaire hormono-dépendante dès le deuxième mois d’oestrus : votre furette sera donc amaigrie, fatiguée, avec une perte de poils importante….état qui peut s’aggraver encore.
C’est pour cela que votre vétérinaire vous conseillera certainement de stériliser chimiquement ou chirurgicalement votre furette (la solution par implant est préférable).
De la même manière, 14 jours après la mise-bas et donc pendant l’allaitement, votre furette peut recommencer un oestrus. Il faudra donc la remettre à l’accouplement pour prolonger la lactation et éviter les soucis évoqués plus hauts.
Un autre problème peut venir de l’éclairement et du chauffage artificiels auxquels sont exposés les furets en hiver, avec un rallongement de la photopériode, qui modifient parfois ces périodes de reproduction théoriques et l’âge à la puberté (certaines furettes sont en œstrus dès l’âge de 4 mois en période hivernale). De même un rallongement de la saison de reproduction peut être observé chez des animaux maintenus sous une durée d’éclairement de 14-16h par jour.
 

 

DÉROULEMENT DE L’ACCOUPLEMENT

Lorsque la demoiselle est prête, c’est-à-dire 7 à 10 jours après l’apparition d’une grosse vulve, elle va accepter la saillie du mâle.
Cette petite affaire qui est tout de même très agitée et violente avec morsure du cou de la femelle, cris, couinements, tentatives de fuite de cette dernière, peut durer de 30 minutes à 3 heures. Ames sensibles s’abstenir….. cela se finit en général bien même après plusieurs heures épuisantes.
On peut tenter d’optimiser la reproduction en laissant le couple recommencer pendant 2 à 3 jours. 

 
© Dr Nicolas MARTINEZ Vétérinaire
Lingostière  Clinique Vétérinaire à Nice
www.cliniquelingostiere.com 
Dr MARTINEZ Nicolas
 RDV en ligne? www.CVL.vet
 
 
 
  
 
 
Lingostière Clinique Vétérinaire est adhérente au 
Syndicat des Structures et Établissements Vétérinaires
Indépendants de France
 
 
Site entièrement rédigé par notre équipe destiné aux propriétaires passionnés par la santé animale
Lingostière Clinique Vétérinaire à Nice
Médecine et Chirurgie des Chiens Chats NAC Reptiles (tortues, lézards serpents) Animaux exotiques et premiers soins à la faune sauvage
 
#nospatientssontlesplusbeaux🦄 
 
Copyright 2021 Lingostiere Clinique Vétérinaire
Dr Nicolas MARTINEZ et Dr Paul GHISLAIN