Alimentation tortue clinique veterinaire lingostiere nice
Alimentation de la tortue © Clinique Vétérinaire Lingostière à Nice

Alimentation de La tortue d'Hermann

 
© Dr Nicolas MARTINEZ Vétérinaire 
Clinique Vétérinaire Lingostière à Nice
www.cliniquelingostiere.com 
 

 

Les tortues d’Hermann en captivité sont bien souvent « mal nourries » par excès ou par non connaissance des principes de base et bien souvent en voulant bien faire ! La bonne conduite de l’alimentation est une des bases de leur maintien en captivité.
 

Pourquoi une bonne alimentation de la tortue d'Hermann est indispensable :

Il faut se rapprocher le plus possible de leur mode de vie naturel. Ainsi dans la nature nos tortues d’Hermann vont se nourrir principalement de mauvaises herbes et de temps en temps des fruits qu’elles vont rencontrer sur leur passage.
C’est en raisonnant comme cela que l’on comprend naturellement qu’une tortue ne mange pas tous les jours des fruits tel que le melon ou la pastèque que l’on ne rencontre pas dans son milieu naturel.

La carapace des tortues nécessite énormément de calcium pour sa croissance. Les aliments que choisit la tortue dans la nature sont riches en calcium ; ainsi ses besoins sont couverts naturellement.

En captivité la tentation et la gourmandise vont primer sur ses besoins c’est donc au « propriétaire » de faire ce choix pour elle.
Les aliments possèdent du calcium et du phosphore. Le rapport entre le calcium et le phosphore (ca/P) doit être supérieur ou égal à 2 pour convenir à une tortue hellip;

C’est ainsi qu’on se rend compte que l’image de la tortue mangeant de la laitue et des tomates est fausse et dangereuse.
 
Il faut garder à l’esprit que 90 % de la nourriture de la tortue doit être composé des « mauvaises herbes de la région méditerranéenne » et les 10% restants sont des fruits même exotiques, le rapport phosphocalcique n’étant là pas important car « c’est le dessert ».
 

90% de l'alimentation de la tortue d'Hermann doit être dans le plat principal !

Une tortue d’Hermann en captivité ne vit pas dans un terrarium. Un enclos dans un jardin est indispensable. On doit ainsi planter dans l’enclos sa nourriture par exemple :
 
  • Pissenlit
  • Trèfle blanc
  • Orties
  • Plantain
  • Chicorée sauvage
  • Liseron des champs
  • Pâquerettes
  • Laiterons
  • Herbe en générale
 
 
 
Si l’enclos n’est pas suffisamment riche ou si vous voulez lui faire plaisir de temps en temps on peut rajouter les aliments suivants dont le rapport phosphocalcique est bon :
 
  • Chicorée Frisée
  • Mâche
  • Endives
  • Cresson
  • Roquette
  • Persil
  • Céleri en branches
  • Fanes (radis, navets, carottes, betteraves)
  • Epinards
  • Feuilles de blettes
 
Il est même possible pour certaines de ces plantes de les planter en plus dans l’enclos.

10% RESTANTS : LE DESSERT 

Les 10% restants ne sont pas à apporter tous les jours… car en général « l’assiette » de fruits fournie est importante … et du coup la tortue ne mangera pas sa quantité de fibres nécessaire à son transit dans la journée.
Il est bien d’apporter les fruits une à deux fois par semaine.
 
On peut choisir :
 
  • Les figues (elles en raffolent…)
  • Framboises
  • Fraises
  • Mûres
  • Cerises
  • Myrtilles
  • Mirabelles
  • Raisins
Et vraiment de temps en temps :
 
  • Melon
  • Pastèque
  • Papaye
  • Ananas
  • Mangue
  • Kiwi
  • Banane

ALIMENTS INTERDITS CHEZ LA TORTUE D'HERMANN

Il faut proscrire de l’alimentation les aliments suivants :
 
- Laurier-Rose
- Rhododendron
- Lys
- Euphorbe
- Lupin
- If
- Digitale
- Oxalis
- Renoncule bouton d’or
- Séneçon jacobée
- Renouée persicaire
- Troène
- Dieffenbachia

Les compléments alimentaires et les granulés ?

Si la tortue d’Hermann vit dans un enclos extérieur,  hiberne l’hiver et  que les principes de base de l’alimentation sont respectés alors les compléments alimentaires calciques sont  à déconseiller même pour les « petites tortues ». En cas de doute sur la bonne conduite de l’alimentation on peut rajouter dans l’enclos des os de seiche que la ou les tortues pourront consommer en fonction de leurs besoins.
Les vitamines A et D sont les plus importantes pour les tortues. La vitamine A (ou rétinol) est présente dans beaucoup d’aliments cités précédemment. La vitamine D quant à elle est directement sous la dépendance des rayons U.V. Les reptiles de manière générale sont incapables d’assimiler la vitamine D présente dans l’alimentation c’est pourquoi l’exposition aux U.V est importante et vitale chez les chéloniens.
Les granulés du commerce même si beaucoup de tortues d’Hermann en captivité en consomment sont à proscrire car ils ne respectent pas « le principe de se calquer le plus possible à leur vie naturelle… »
 

L'eau chez la tortue d'Hermann

Les aliments précédents apportent toute l’eau nécessaire à la tortue.
Cependant des coupelles d’eau peu profondes dans l’enclos sont indispensables car la baignade des tortues est utile en cas de temps trop sec, les tortues se réhydratant par absorption au niveau du cloaque.
Les baignades favorisent aussi le transit, c’est pourquoi il est important de changer cette eau tous les jours.
 

LES PIÈGES CLASSIQUES ENTENDUS EN CLIENTÈLE

« Je donne à mes tortues des croquettes pour chien et chat ainsi que de la pâtée… elles adorent ça… »
Oui les tortues sont gourmandes mais c’est un type d’alimentation carnivore et les tortues sont des HERBIVORES … c’est un principe naturel à respecter !
 
« Je donne des pâtes et du riz cuit à mes tortues… »
C’est aussi un non respect des principes de base de l’alimentation. Ce régime favorise l’apparition d’obésité, de problèmes hépatiques, rénaux, articulaires… que l’on ne rencontre pas sur une tortue nourrie normalement.
 
« Je ne trouve pas de données exactes sur la quantité de nourriture à donner à une tortue… »
De manière générale les tortues en captivité mangent plus qu’au naturel car les tentations sont plus fréquentes… mais les besoins énergétiques sont moindres (les balades sont moins fatigantes que dans la garrigue… les combats sont plus rares… la reproduction moins intensive…).Le mieux étant de travailler son enclos pour que la tortue puisse se gérer en grande partie seule.
 
 
Sources :
-Les divers écrits de Jacques Prestreau.
-Les Tortues "de Jardin" - Guide des soins et des maladies de Lionel Schilliger
-et mes expériences personnelles...
 
Site entièrement rédigé par notre équipe destiné aux propriétaires passionnés par la santé animale
 Clinique Vétérinaire Lingostière à Nice
Médecine et Chirurgie des Chiens Chats NAC Reptiles (tortues, lézards serpents)  
 
 
Copyright 2015 Vetoonline